FOIRE AUX QUESTIONS - Stratégie web régionale

QUELLES ADMINISTRATIONS SONT CONCERNEES ?

Question : Toutes les administrations/institutions régionales sont-elles obligées de collaborer au projet ?

Réponse : En date du 1er avril, le Gouvernement bruxellois a approuvé la proposition de mise en œuvre d’une stratégie hybride en Région bruxelloise. Ce faisant, il a demandé à easy.brussels de poursuivre l’élaboration de la stratégie web et des différentes familles. Il est important que toutes les administrations concernées participent au projet pour que leurs besoins soient bien pris en compte. De manière générale, les fonctionnaires dirigeants sont responsables de la bonne mise en œuvre de la décision du Gouvernement par leurs administrations.

LES SITES WEB ACTUELS DES ADMINISTRATIONS

Question : Nous avons déjà un site web et nous y avons déjà beaucoup travaillé. Allons-nous tout remplacer et redépenser le budget ? Quid de tous les études/recherches/projets réalisés par les différentes administrations pour leur propre site web, faut-il tout oublier ?

Réponse : En effet, différentes administrations ont déjà effectué un travail similaire pour le développement de leur propre site web. Dans beaucoup de cas, cela a donné un très bon site web, mais limité à l’administration. Il faut s’assurer que le site web/le contenu ne reste pas limité à l’administration. Le citoyen ne devrait pas avoir à se demander quelle administration traite sa demande pour savoir sur quel site se rendre afin de trouver l’information. Nous devons trouver une solution plus régionale. Dans le cadre du projet de la Stratégie web régionale, nous examinons l’ensemble du contenu et des compétences de la Région. Partant de là, le but est de construire une architecture de contenu, indépendante des différentes administrations existantes.

Le but n’est évidemment pas de jeter aux oubliettes tout le travail qui a déjà été fait. De toute façon ces apports seront les bienvenus lors des différents workshops. Les administrations pourront alors nous transmettre toutes les études déjà réalisées, de sorte que nous puissions utiliser cet input dans le projet.

PLANNING

Question : Qu’entend-on par « finalisation de la première famille en mars 2023 » ?

Réponse : L’objectif est d’avoir une première version du premier site web/famille en ligne et accessible au grand public d’ici mars 2023.

BUDGET

Question : D’un point de vue budgétaire, qui assure la création des sites par famille ?

Réponse : Nous travaillons en phases. La première famille sera financée via un budget régional qui est déjà validé. Pour les autres familles, la question du financement est encore en cours d’examen.

LES FAMILLES ET LEURS CONTENUS

Question : Comment faut-il comprendre la stratégie et le concept de ‘familles’ précisément ? S’agit-il de sites portails qui orientent vers les sites web des administrations ? Pouvons-nous conserver notre site web ?

Réponse : Le but n’est pas de créer des sites portails qui orientent vers les sites web des administrations et ainsi créer une couche supplémentaire pour les utilisateurs. Le but du projet est de créer une dizaine de sites thématiques sur lesquels on trouve le contenu des différentes institutions régionales. Ainsi, le contenu qui se trouve actuellement sur les sites des administrations sera repris dans les différents sites thématiques. Un citoyen recherche des infos en fonction d’un thème/sujet et non pas en fonction d’une administration, cette dernière ne peut donc pas faire office d’accès pour le citoyen.

Le processus de définition des familles est réalisé de manière objective par la combinaison de la méthode des « Toptasks » (méthode notamment utilisée par la Commission européenne) et d’enquêtes qui seront réalisées auprès des citoyens et des agents administratifs.

Question : Comment se déroulera la gestion du contenu des ‘familles’ ? Comment cela fonctionne-t-il lorsque plusieurs administrations ont un contenu dans une famille/sur un site ?

Réponse : Le contenu continuera à être géré par les administrations elles-mêmes. Il est exact que différentes administrations ont un contenu et qu’elles le gèrent sur le même site. Le operating model complet doit encore être élaboré en détail. Pour ce faire, une piste distincte est prévue au sein du projet de la stratégie web régionale. Des workshops seront également organisés et un input sera demandé auprès des différentes administrations.

Question : Le projet se concentre maintenant sur le contenu qui est spécifiquement recherché par le citoyen. Qu’en est-il du contenu dont nous savons qu’un citoyen ne le recherchera pas immédiatement, mais qu’il est important pour l’administration d’avoir en ligne ?

Réponse : Il y aura toujours de la place pour tous les contenus de l’administration. Le but du projet n’est certainement pas de supprimer du contenu. L’objectif du projet est de structurer l’ensemble du contenu afin que les citoyens puissent trouver facilement les informations dont ils ont besoin, quelle que soit l’administration où elle se trouve. Les informations qu’un citoyen recherche moins ou les informations générales sur une administration se trouveront certainement encore sur les sites thématiques.

Question : Quid des sites web spécifiques comme un ‘outil de calcul’ ? Qu’en est-il de certaines pages où un citoyen peut se connecter ? Quid des back-office ? Sales force ?

Réponse : Le projet ‘Stratégie web régionale’ se concentre sur les sites web d’information. Pour des sites spécifiques, comme un outil de calcul, nous pouvons examiner s’ils peuvent être intégrés dans le nouveau site thématique ou si nous les gardons temporairement séparés (accessibles via un lien). Un examen au cas par cas est nécessaire pour ce type de questions.

Le projet ‘Stratégie web régionale’ se concentre sur les sites web d’information. Tout ce qui concerne les back-office n’entre donc pas en ligne de compte.